Festivals de musique : une magne financière

Qu’ils soient gratuits ou payants, les festivals de musique sont rentables ! C’est sans doute une des raisons pour lesquelles les organisateurs vont d’une édition à une autre avec optimisme. Rare sont les évènements qui ont été annulés, car ils n’ont pas été rentables. Et bien évidemment, plus un festival est populaire, plus il rapporte de l’argent aussi bien aux initiateurs qu’à la commune qui l’abrite.

Les artistes sur scène

Un festival de musique se déroule généralement sur plusieurs jours. Au fil des dates, une myriade de chanteurs, chanteuses et groupes se succèdent sur plusieurs scènes aménagées dans plusieurs endroits de la ville ou du quartier ou de la zone. Le calendrier prévoit généralement des rendez-vous où chaque artiste chante quelques-uns de leurs titres (3 ou 4) avant de céder la place à un autre prévu dans le programme. Chacun des invités occupe la scène environ une trentaine de minute. Il y a également les artistes de renom en tête d’affiche. Ceux-là donnent de véritables concerts sur 1 heure, voire 2 heures. Certains participants sont payés par le Festival (c’est le cas lorsqu’ils sont célèbres) et d’autres se produisent gratuitement. Ces derniers sont généralement en quête d’un public, souhaitent s’offrir une visibilité et se faire connaître dans le but d’impulser un coup d’accélérateur à leur carrière. Les festivals payants permet d’encaisser des milliers voire des millions d’euros.

Les festivals gratuits

Aucune des entrées au concert n’est payante. La question se pose ainsi de savoir comment les organisateurs paient les fournisseurs, les prestataires et les artistes. Il y a tout d’abord les sponsors et les partenaires. Généralement, leur liste intègre la ville, la communauté d’agglomération, le département ou la région, voire le pays. Pourquoi les collectivités investissent-elles dans ce type de manifestation ? Parce qu’elle dope l’économie de la localité le temps de l’évènement. Cela se traduit notamment par l’augmentation du chiffre d’affaires des établissements de restauration, d’hébergement et de loisirs. Parmi les organismes financeurs figurent également les institutions culturelles et qui œuvrent pour la promotion de l’art, qu’elles soient privées ou publiques. S’ajoutent les offices du tourisme. Il y a ensuite les activités payantes durant les concerts ainsi que ventes d’articles souvenir et autres produits et prestations.

admin