Quelques détails intéressants sur la musique Zouk

Le Zouk est une musique moderne trouvant son origine en Martinique et en Guadeloupe. Elle s’est limitée pendant des années dans ces pays avant de se débarquer en Europe, en Afrique, en Caraïbe et dans le reste du monde. La musique Zouk a pu voir le jour à l’initiative des talentueux musiciens, dans les années 70, dont Pierre-Edouard et George DECIMUS.

La naissance du Zouk

Vers la fin des années 60, les musiciens de la Guadeloupe et ceux de la Martinique se montraient très curieux envers les nouveaux rythmes créés à l’initiative des artistes à l’étranger. A l’époque, ils ne se limitaient pas au Kompa d’Haïti, au Merengué et à la Salsa de Cuba. Ils avaient même tendance à omettre les rythmes marquant l’identité de leurs pays d’origines. Avec ce concept, Jacob Desvarieux et son équipe ont pris l’initiative de jouer sur des rythmes traditionnels, notamment le Gwo Ka de la Guadeloupe, la mazouk et la biguine. Ils les ont mélangés avec les compas, une musique très célèbre, pour donner naissance au Zouk. Ils ont également misé sur les instruments traditionnels, notamment le tambour et le ti-bwa pour parfaire le rythme.

Le Zouk, une musique en pleine évolution

Au début, le Zouk est connu par le rythme assez rapide. Cette musique d’origine est, en effet, baptisée « Zouk Béton ». C’était en 1984 que Patrick Saint-Eloi, a apporté quelques nouveaux styles sur le Zouk avec le Zouk Love. Cette nouvelle version du Zouk a été née avec son premier album intitulé « West Indies ». Le Zouk Love est caractérisé par le rythme rapprochant du slow. Le devenu est ainsi devenu assez, voire très lent. De nombreux artistes s’intéressent, par la suite, à la musique Zouk love, dont certains décident d’y apporter certaines améliorations. Parmi ces artistes adeptes de ce rythme se distinguent NADEY. Dans la naissance des années 2000, le Zouk RNB a fait son apparition, en parallèle avec la musique américaine.

admin